Je vous disais hier que l'école fraîchement arrivée au Groupe Spécial avait été rabaissée de nouveau vers son Groupe d'origine, le Groupe A.

Aujourd'hui, le Président de l'école, Antônio Marco Teles, dit "Tê", est frustré par les résultats de la LIESA. Dans un communiqué ce matin, il dit se sentir discriminé à cause du peu de poids de son école. Il affirme également qu'il a dépensé tout l'argent qu'il possédiat, et même plus, et qu'il se sent floué par la Ligue.

Un groupe sur facebook s'est mobilisé afin de faire valoir le droit à l'école de rester dans le Groupe Spécial.
Ils affirment (à raison), que les juges ont trop bien noté l'école Vila Isabel alors que celle-ci avait plusieurs costumes manquants, d'autres inachevés tout comme certains chars allégoriques, que les alas prévues n'étaient pas toutes présentes et que l'ordre du défilé (déposé à la LIESA quelques mois avant le Carnaval) n'a pas été respecté. 
Tê a affirmé que l'école ne faisait pas partie de ce groupe virtuel qui revendique l'élimination de Vila Isabel et le retour de l'Império parmi les étoiles filantes du Carnaval.

Maintenant que Tê est revenu au point de départ, il dit ne plus avoir aucune envie de revenir à la LIESA (qui s'occupe du Groupe Spécial) et rester avec la LIERJ (qui s'occupe de l'organisation du Groupe A) et entrelacer plus formellement les liens entre les écoles de ce groupe. Il demande également à ce que la LIERJ aide les écoles à obtenir de meilleurs financements afin de ne plus à avoir à se battre pour atteindre une place dans le Groupe Spécial.

La Présidence de l'école n'a pas encore décidé s'ils allaient récourir en justice contre la LIESA.

Pour ma part, je trouve leur frustration justifiée.
Je l'avait d'ailleurs dit dans le post d'hier, je trouve injuste que cette école (qui fut la première à défiler), aie été rabaissée. La qualité de leur défilé, aussi bien en samba-enredo, en costumes, chars allégoriques, et alas, a été stupéfiante pour une école qui a peu de subventions. 

Unidos da Vila Isabel a finit en 10ème position, loooooiiiinnnn de son podium de l'année dernière. L'avant-dernière a été l'école de São Clemente.
Le problème, d'après moi, c'est qui si, São Clemente, ou bien Vila Isabel avaient été rabaissées, ça aurait voulu dire rabaisser une école dite "réputée", et la coller chez les élèves "bien, mais pas top" du Groupe d'Accès A. 
Império da Tijuca a passé 12 ans sans arriver au Groupe Spécial, et la maintenir a ce niveau n'aurait pas été, disons... très approprié. Une école de "bas" niveau, sans financements ou subventions "correctes" (car, il n'y a rien de correct quand on parle d'argent, surtout au Carnaval), n'aurait pas fait bonne figure entre Portela, Unidos da Tijuca et Beija-Flor (Mangueira, je n'en parle même pas, tellement je suis furax avec leur "désprétention" (oui, j'invente un mot tellement je suis nerveuse) à vouloir un jour accéder sur le podium, ne serait-ce qu'à la 3ème place).

Bref, j'espère sincèrement qu'il-y-aura du remue-ménage dans tout ça, car le contrôle de la LIESA parmi les écoles de samba n'est pas fair-play si cela signifie dégager à tout prix les écoles moins connues.

carnaval_2014_imperio_tijuca

(crédit photo:Império da Tijuca, défilé de 2014, par Luis Alvarenga/Extra)