Si vous vous souvenez bien, le vendredi c'est le premier jour des défilés.
Le marathon commence par les écoles du Groupe A, le vendredi et samedi.
Aujourd'hui (vendredi), 8 des 17 écoles du groupe vont défiler.

Voici la prog' pour vendredi (impossible de trouver, pour l'instant la prog' de samedi):

Em Cima da Hora (21h)
Ecole de Parada de Lucas, banlieue de Rio, va faire une reprise de l'enredo “Os sertões” qu'ils avaient déjà défendu en1976. La Samba a été magistralement composée par Edeor de Paula, mais c'est le directeur de l'école, Marco Antônio Falleiros qui cette fois va raconter le Nordeste et ses sertanejos.

União de Jacarepaguá (~21h45)
L'école a basé son enredo sur l'histoire de la creéation du monde à partir du peuple et des divinités africaines. “Os yorubás – a história do povo nagô”, du directeur de l'école Jorge Caribé va transporter au Sambodrôme toute la culture et les rituels de la foi des orixás, ainsi que les débuts de la samba sous la forte influence de l'art nagô.

Acadêmicos da Rocinha (~22h30)
Rocinha, l'une des plus célèbres favelas de Rio, presentera ce soir l'enredo “Do paraíso sonhado, um sonho realizado – sorria, a Rocinha chegou à Barra”, par Luís Carlos Bruno. L'école va chanter les beautés des plages, lacs et forêts qui entourent la communauté. 

Renascer de Jacarepaguá (~23h15)
A ne pas confondre avec l'União, cette école va résumer la vie du caricaturiste italien Lan, carioca adopté, amoureux des mulâtres brésiliennes, l'enredo “Olhar caricato. Simplesmente, Lan”, va être mis en valeur par le directeur Marcus Ferreira. Non seulement sur l'Avenida il y aura de superbes mulâtres, mais l'école va aussi renforcer leur passion pour le club de foot Flamengo, les bars de quartiers, la samba et la foi en les orixás.

Unidos do Porto da Pedra (~00h)
L'école de São Gonçalo va chanter l'histoire de de l'un des couples les plus importants d'un défilé de Carnaval, le mestre-sala et la porta-bandeira. L'enredo a été créé par Leandro Valente, “Majestade do samba: os defensores do meu pavilhão”, qui va présenter la trajectoire du premier porta-bandeira Ubaldo et de sa première mestre-sala, Maria Adamastor, ainsi que les prémices de l'un des points les plus importants du concours.

Paraíso do Tuituti (~0h45)
Cet enredo est une réedition de 1988, année du premier titre de l'école,"Kizomba - a festa da raça", rpésentée par Severo Luzardo. Le défilé se fera porte-voix de la déclaration universelle des droits humains afin de promouvoir la liberté des peuples et montrer la fraternité du Brésil avec la culture et le quotidien des Noirs qui arrivèrent comme esclaves à l'époque du Brésil colnial. 

Inocentes de Belford Roxo (~1h30)
Pour cette école, qui en 2012 a fait sa grande entrée (puis retombée) dans le Groupe Spécial, l'enredo est basé sur la saga de la première chanteuse lyrique noire du Brésil, Maria da Conceição da Lapa avec “Triunfo da América – O canto lírico de Joaquina Lapinha”.  Elle fui une soprano et actrice dramatique qui réussi à vaincre les préjugés de la période coloniale.

Império Serrano (~2h15)
L'Império Serrano va finaliser le premier jour de défilé le samedi à l'aurore avec l'enredo “Angra com os reis”. Le défilé, créé par Eduardo Gonçalves va raconter l'histoire de la ville de la Costa Verde, découverte par les portuguais le Jour des Rois (le 6 janvier). Entre les colons qui attachèrent a la tradition catholique les dances quilombas, l'enredo va également conter l'attachement entre le jongo de Serrinha (local de naissance de l'Império), et des quilombolas de Angra dos Reis.

carnaval_ppedra620