Juste un bref post pour ne pas confondre.

Il-y-a en ce moment à Rio (ou je concentre les attentions de ce blog), des manifestants, des manifesteux et les autres.

  • Les manifestants. Genre moi. Ok la vie peut-être belle mais carrément mieux. Et puis non, notre vie est nazose, et on revendique, avec des chants, des cris, des pancartes, des pas.
  • Les manifesteux, ceux qui déjà veulent faire mouche. Une boîte d'allumette par-ci, une pierre jetée par-là. Pas top, mais bon, juste un peu idiots. Ou cons, mais pas bieeeeen méchants.
  • Les autres. Un groupe qui revendique s'appeler les Blacks-Blocs (des hooligans, quoi). Ils arrivent toujours le visage couvert, soit de masques, de t-shirts, soit de masques à gaz. Et eux, ils foutent le bordel. Ils sont là pour ça, n'idéalisons pas. Ils sont toujours à la fin des manifs, et aiment casser, péter, mettre le feu, faire péter des molotovs maison sur les flics. Et ils y prennent plaisir.

Ces derniers ne sont pas l'idéalisation qu'on les manifestants pour représenter le Brésil et ce qui s'y passe. Malheureusement, c'est ce que les JT montrent. Les casseurs, ceux qui ne revendiquent rien que la violence par pur plaisir.

En ce moment, la moitié du pâté de maison ou vit le Gouverneur de Rio, Sergio Cabral, a été dévasté, détruit, par ces casseurs.

Et ils ne nous representent pas.

Que vous le sachiez.

riopaz