J'aurais dû poster ce message hier, mais pour des raisons de cookies mal gerés, je n'avais plus accès a mon compte (foutus cookies !).

Le 20 janvier, c'est le jour du Saint Patron de Rio, le martyr São Sebastião do Rio de Janeiro.

J'en ai déjà parlé dans ce post, donc je ne vais pas vous refaire le once again, juste un petit résumé des festivités d'hier.

La journée a commencée par plusieures messes dans tout Rio, mais la plus grande a débuté à 10h à l'Eglise des Capucins à Tijuca, puis s'est finie par une procession menée par l'Archevêque de Rio, Monseigneur Orani Tempesta (bien un nom papal, ça), jusqu'à la Cathédrale Metropolitaine du Centro.

Pour célébrer le Saint, les gens étaient vêtus de rouge et de blanc, couleurs de São Sebastião.

Mais ce qui a differé des autres fois, c'est l'action menée par un groupe de garis (techniciens de surface) et du mouvement Rio, Eu Amo, Eu Cuido (Rio, je l'aime, je m'en occupe) sur les plages de la zone Ouest. Ce groupe, baptisé "Onda Limpa" (à comprendre, Vague Propre), s'est occupé de faire prendre conscience aux baigneurs, que s'ils déposaient leurs déchets dans les jolies poubelles orangées, le travail des garisdiminueraient de 2h et leur permettraient de s'occuper d'autres endroits ayant besoin d'une mise en valeur.

OndaLimpa

Le carioca est relativement porc quand il va a la plage, et je me désespère à chaque fois que je vais faire une promenade sur le sable, de voirs autant de détritus laissés a l'abandon. Cette action est donc très importante et je la soutient vivement.
Donc, petits touristes, quand vous irez à la plage à Rio, en plus de votre crème solaire et de votre panamá, prennez un sac plastique qui vous servira de poubelle. Concernant les canettes, gardez-les près de vous, elles sont récuperées par des catadores qui recyclent l'alu (et ça, c'est écolo).

Le groupe s'est également occupé de nettoyer les pierres du bord de mer des graffitis. Tout ça pour un Rio plus propre, plus beau, plus agréable. Et pour nous.

Et ça, c'est bien.

(Source: Globo.com ; Crédit photo: Comlurb)