Le Carnaval de cette année promet. Non seulement pour la première fois, l'école Inocentes de Belford Roxo (petite école du Groupe A, voir comment les Groupes fonctionnent ici) fait partie du défilé principal et méga-connu des écoles du Groupe d'Accès, mais en plus c'est un Carnaval tourné autour du qui-va-sponsoriser-le-mieux-cette-année.

J'adore le Carnaval, mais sérieusement, plus les années passent, plus c'est du foutage de gueule niveau des enredos proposés. Ok, les écoles ont besoin de sponsors pour vivre, mais de là à faire des enredos basés sur qui sponsorise, c'est ridicule. Genre le pot de yaourt de l'année dernière.

M'enfin... voilà pour vous le programme des défilés au Sambodrôme:

  • Estação Primeira de Mangueira: "Cuiabá, um Paraíso no Centro da América!" (Cuiabá, un Paradis au Centre de l'Amérique), retrace l'histoire de la ville de Cuiabá de l'Etat du Mato Grosso ;

  • Acadêmicos do Salgueiro: "Fama" (Succès), concernant les pipoles divers et variés. Sponsorisés par le magazine ultra-pipole d'ici, Caras ;

  • Portela: "Madureira... onde meu coração se deixou levar" (Madureira... là ou mon coeur s'est laissé aller), l'école revient au berceau de ses débuts, la ville de Madureira (Nord de Rio) ;

  • Unidos de Vila Isabel: "A Vila canta o Brasil, celeiro do Mundo" (la Vila chante le Brésil, cellier du monde), hommage aux agriculteurs brésiliens ;

  • Beija-Flor de Nilópolis: "Amigo Fiel, do cavalo do amanheçer ao Mangalarga Marchador" (Ami Fidèle, du cheval du lendemain au Mangalarga Marchador), un hommage à la race chevaline brésilienne, les Mangalarga Marchador, le tout sponsorisé par l'Association Brésilienne de l'Elevage du Mangalarga Marchador, of course ;

  • Mocidade Independente de Padre Miguel: "Eu vou de Mocidade com Samba e Rock In Rio, por um Mundo Melhor" (je vais de la Mocidade avec de la Samba et Rock In Rio, pour un Monde Meilleur), hommage au festival Rock In Rio (ils ont sûrement dû être sponsorisés pour présenter cet enredo absurde...) ;

  • Imperatriz Leopoldinense: "Pará, o Muiraquitã do Brasil" (le Pará, l'amulette du Brésil), retrace l'histoire de l'Etat du Pará ;

  • Unidos da Tijuca: "Desceu num raio, é trovoada! O deus Thor pede passagem para mostrar nessa viagem a Alemanha encantada" (Descendu d'un éclair, c'est le tonnerre ! le dieu Thor demande passage pour montrer durant ce voyage l'Allemagne enchantée), et là je pense qu'ils ont consommé du LSD. Mais bref, hommage du Brésil à l'Allemagne pour son année dans notre pays ;

  • São Clemente: "Horário Nobre" (Prime-Time), concernant les novelas brésiliennes, dont les plus connues ont été diffusées en Prime-Time (à tous les coups payé par la chaine Globo) ;

  • União da Ilha do Governador: "Vinícius, no plural" (Vinícius, au pluriel), hommage à Vinícius de Moraes, grand compositeur-interprète, poète et journaliste brésilien des années 60-80 ;

  • Inocentes de Belford Roxo: "As Sete Confluências do Rio Han" (les 7 confluences de la rivière Han), raconte 5.000 ans d'histoire de l'immigration coréenne au Brésil ;

  • Acadêmicos do Grande Rio: "Amo o Rio e vou a luta: Ouro negro sem disputa... Contra a injustiça em defesa do Rio" (J'aime Rio et je vais à la lute : l'Or noir sans dispute... contre l'injustice en défense de Rio), un manifeste chanté en défense des royalties du pétrole carioca (Rio produit 83% du pétrole national, et n'obtient pas les royalties).

Je suis particulièrement déçue par l'école de Mangueira, celle que je soutient, car sincèrement, Cuiabá ?
Le seul enredo qui m'intéresse, c'est celui de União da Ilha, avec son hommage à Vinícius. Et peut-être celui de Portela aussi. Des enredos qui ont à voir avec le Brésil (et je ne parle pas de mettre en avant une ville, parce que généralement ça donne des enredos chiants), sa culture et son histoire.

Bon, et bien que faire ? Bon Carnaval à tous.

Petit rappel, l'année dernière, c'est Unidos da Tijuca qui a gagné, suivit de Salgueiro et Vila Isabel.

ticket-for-carnival-2013-rio

(Source: LIESA)
Pour vous remttre à jour sur c'est quoi le Carnaval à Rio ? Suivez ce lien. Et pour acheter vos billets au Sambodrôme, c'est ici.