Le Carnaval à Rio a commencé depuis dimanche (ce qu'on appelle le dimanche et le lundi de Carnaval, les 2 jours ou les défilés des écoles spéciales se déroulent au Sambodrôme), et je voulais juste faire une petite parenthèse concernant les costumes des Porta-Bandeira et des Bahianaises.

Si vous vous souvenez bien, la Porta-Bandeira, la Porte-Etendard de l'école, qui danse avec le Mestre-Sala (le Maître de Cérémonie), représente l'école qui défile. Sa robe doit être sensationnelle : des plumes de faisans, des brillants et beaucoup de couleurs, le tout sur une crinoline bien évasée et maintenue à environ 10 ou 20 cm du sol. Mais ce costume sublime a un prix : souvent entre 30 à 40 kgs sur les épaules de la jeune Porta-Bandeira et de 88.100€ à 110.000€ selon le nombre de pierres et de plumes utilisées (les costumes les plus chers dans tout un défilé).
A cela, rajoutez 5 à 7 kgs de plus à la fin des 80 minutes de défilé, avec l'accumulation de transpiration, de chaleur et de fatigue. Et puis il y a aussi le poids du drapeau qui est fait de tissu épais et qui est estimé à environ 10 kgs. Faut aimer le Carnaval parfois.

Le nombre de Mestre-Sala et de sa Porta-Bandeira peut aller jusqu'a 4 par école, mais seul le premier couple est jugé. Ils doivent danser sans s'arrêter, mis à part quand ils se présent face au public ou aux jurés.
La tradition veut que le Mestre-Sala courtise sa Porta-Bandeira, que celle-ci au début ne se laisse pas faire, s'éloigne, mais se laisse vite convaincre par son beau cavalier. Pour la séduire, il lui tourne autour, lui montre ses pas de samba, s'agenouille devant elle, lui baise la main et fait moultes révérences. Tandis qu'il exécute ses pas de samba, la Porta-Bandeira et son costume de 2 tonnes et demi ne peut que marcher et faire tournoyer sa splendide jupe. Elle ne doit jamais laisser le drapeau s'enrouler autour de la hampe et doit le présenter aux spectateurs et aux jurés. Elle doit veiller a ce que le drapeau ne touche pas le Mestre-Sala, mis à part lorsqu'ils le présentent. Dans le cas contraire, le couple perd des points (1/10ème à chaque faute, peu importe la rubrique).
Lorsque le couple arrive enfin devant les jurés, il présentent leurs respects en faisant une révérence. Le Mestre-Sala attrape le coin inférieur du drapeau afin de tendre la toile et le montrer au jurés, il en embrasse le bout en déférence envers l'école, et ils repartent, l'un en sambant, l'autre en tournoyant.

Les autres à devoir résister à un poids considérable, sont les Bahianaises, qui portent un costume basé sur le typique de Bahia, et qui pèse entre 20 et 30 kgs. La jupe est toujours en forme de godet, effleurant le sol, et elles portent la coiffe typique des Bahianaises, un tissus enroulé autour de la tête. Cette coiffe peut être agrémentée de plumes, ou d'un élément de décoration, mais toujours posé sur le tissus enroulé. Les danseuses sont souvent des femmes d'un certain âge (80 ans), mais également des femmes plus jeunes, souvent entre 50 et 60 ans. Mais ce n'est pas une règle générale, il peut donc il avoir des femmes plus jeunes.
Les Bahianaises ne sambent pas, comme la Porta-Bandeira, elles tournent sur elles-même, montrant ainsi la beauté de leurs costumes.

Mais bien entendu, les autres danseurs qui défilent, quelque soit l'aile de présentation ou ils se trouvent, doivent eux aussi faire avec tous ces éléments, même si leurs costumes sont moins lourds et bien souvent nettement moins chers.

Donc à la mise à jour de tous ces éléments, je trouve hallucinant que ces sambistes arrivent à faire abstraction de ces "détails" de poids et de fatigue (et de chaleur, le Carnaval c'est en plein été et il fait environ 30° quand les écoles commencent à défiler) pour nous donner le meilleur spectacle qui puisse être.

Et toute cette présentation, se fait toujours - et surtout - avec le sourire. Isso que é Carnaval!

imperatriz-leopoldinense_2012alabaianas

 

 

 

 

 

 

Ecoles à défiler ce soir :

  • São Clemente
  • União da Ilha
  • Salgueiro
  • MANGUEIRAAAAAAAAA!!!!!!
  • Unidos da Tijuca
  • Grande Rio

(Crédits photos : 1° Casal Porta-Bandeira e Mestre-Sala, Escola Imperatriz Leopoldinense, Philipe e Rafaela - Marco Antônio Teixeira ;
Ala das Baianas da Escola da Portela - Celso Pupo)