Ok, je vais donc lancer le mot qui fait peur.... la favela du Chapéu Mangueira, c'est là ou se trouve Le Bar David (rien à voir avec Mangueira, l'école de Samba, qui est située dans le Nord de Rio, à Mangueira). Alors, avant de vous inquiéter et de vous demander si c'est bien un endroit à conseiller, je vais vous rassurer un chouïlla.

La Communauté Chapéu Mangueira (c'est le terme "politiquement correct" utilisé ici), se trouve juchée au-dessus de Leme, la pointe la plus à l'Est de la plage de Copacabana. Chapéu "partage" le morro avec l'autre Communauté, Morro da Babilônia.

En 2009, une opération de "pacification" a été lancée par le gouvernement de Rio afin de "récupérer pour le compte de l'Etat, les territoires apauvris et dominés par les traficants (...)" (dixit José Mariano Beltrame, Secrétaire de la Sécurité de RJ). Cette "pacification" a été appellée UPP (Unidades de Polícia Pacificadora = Unités de Police Pacificatrice) et s'est déjà installée dans plusieures Communautés. Mais je détaillerai cette opération dans un autre post.

Chapéu et Babilônia font partie de ces Communautés "pacifiées", sans dire qu'a 100% le danger a cessé d'être, l'endroit est assez tranquille. Bien entendu, si vous vous pointez avec votre caméscope et appareil photo dernier cri, que vous brandissez tous vos Reais et que vous vous trémoussez dans votre Levis et votre Polo RL, là il y a des chances que vous vous fassiez remarquer. Mais notez, ou que vous soyez dans ce monde, si vous agissez de la sorte, je me demande qui ne serait pas tenté de vous prendre vos joujoux.
Bref, a Chapéu, on y va surtout pour MANGER (et boire, mais attention l'abus d'alcool, vous savez le reste...).

Bar do David, est tenu par... David. Habitant de Chapéu, David est un JH très gentil, super serviable, et le gendre idéal aux yeux de ma mère qui a tout fait pour me caser ce jour-là (elle rêve d'une petite maison perchée sur la colline, vue sans limites sur l'océan, et une petite "lage" ou bronzer tranquilou). Le bar en lui-même doit faire environ 10m², donc c'est sur la terre battue de la rue que les tables sont installées.
Niveau vue, on ne voit pas la mer (ou juste un bout), mais on voit le haut du Fort de Leme, et surtout c'est une rue en cul-de-sac, donc aucun dérangement automobilistique.

Quand nous sommes allées au Bar do David, nous avons demandé la spécialité du mois, tirée d'un concours d'apéros que fait la ville de Rio une fois par an, et qui consiste a ce que les bars inscrits à ce concours, proposent un apéro-miam. Après avoir dégusté cet apéro-miam (souvent à peine plus cher que les autres), vous répondez à un questionaire-éclair, que vous glissez ensuite dans une urne prévue à cet effet. Un mois plus tard, les votes sont recueillis par les créateurs du concours, et le vainqueur est nommé après que les juges pro et goûteurs y mettent leur grain de sel.

Ce jour-là, le plat était un "tropeiro carioca", une version carioca d'un plat typique des Etats de São Paulo et Minas Gerais. Le tout, arrosé par une délicieuse caïpi (hey, c'était samedi) et d'une (ou 3, je crois) bouteille de bière bien glacée. Et bien entendu, l'addition totale a donné la moitié de ce que ça aurait pû coûter 10m plus bas, "en ville".
Comme je l'ai dit plus haut, le service est impecc', et si vous n'êtes pas trop à cheval sur l'élégance de l'endroit (tables en plastoc' bleues et chaises du même style, mais jaunes), Bar do David vaut le coup de passage.

En parlant de passage, niveau accès c'est pas fastoche à trouver. Si vous décidez de venir à pied, il faut prendre la rua Gustavo Sampaio, puis trouver entre 2 immeubles (cherchez bien), une petite ruelle ou au bout un escalier monte. Prennez-le et gardez votre gauche. Tournez toujours à gauche jusqu'a passer un pont (vous serez alors au coeur de la Communauté), et à l'endroit qui fait office de place, il y a le Bar do David sur votre droite. Si vous venez en taxi, demandez juste à aller au Chapéu, et lors de la bifurcation plus haut dans l'unique rue principale, le chauffeur devra tourner à droite. Demandez-lui de continuer jusqu'à la fin de la rue, et bientôt, sur votre gauche, vous verrez le Bar do David. Vous ne pourrez pas le rater, car au-delà d'un certain point, les voitures ne peuvent plus passer.

Attention, c'est un petit bar PMU de quartier, donc je crois qu'il ne fonctionne pas le dimanche soir, ou en tout cas il ferme tôt (vers 22h).

Allez, enjoy, et trinquez à ma découverte (ok, le crédit est à remettre à Rita).

Points forts : si vous vouliez un endroit typique, le voilà. Les tarifs sont à environ moitié prix par rapport aux autres endroits de la ville (sauf pour la caïpi qui était à R$8). Les petits apéros-miams étaient délicieux.
Points faibles : pas facile d'accès. Et allez-y en journée, car je ne suis pas certaine de ses "horaires" d'ouverture ni des jours.

avec David: P1050631-1

vue du bar: P1050625 

escaliers depuis la ruelle: P1050638-1