Nous voilà à J-5 du Carnaval, donc j'ai pensé à faire un petit récap (qui s'est averé long...) pour expliquer en quoi consiste le plus célèbre Carnaval du monde (pas moi qui l'ai dit, mais les journaux).

Lorsqu'ici les gens parlent du Carnaval, ils désignent en réalité les 2 jours de défilés au Sambodrôme où les écoles de samba se disputent le titre de la meilleure école de l'année.
Le Sambodrôme, création de l'architecte Oscar Niemeyer, a été inauguré en 1984 pour servir exclusivement de "passerelle de samba". Avant cette date, les écoles défilaient dans les grandes avenues du Centro, où les gradins étaient montés et démontés pour les festivités.
L'avenue choisie pour l'installation définitive est l'avenue Marquês de Sapucaí à Cidade Nova. Elle mesure 12m de large et 800 de long, et est composée d'un côté de rangées de gradins en béton à ciel ouvert, et de l'autre côté de loges VIP dont une servant au jury.
Les écoles s'échauffent à un bout de l'avenue (qui sert également de coulisses pour leurs chars), mettant en route l'ambiance avec l'hymne de l'école ou bien le samba-enredo de leur défilé, et dès que le compteur se met en marche, elles ont entre 60 et 82 minutes pour défiler. Si elles finissent avant ou après ce laps de temps, des points leur sont retirés.

Le point d'arrivée est appellé "l'apothéose", car à l'époque les écoles finissaient en une apothéose. Aujourd'hui, il s'agit d'une place, avec le musée du samba, où se dresse une double arche crée par Niemeyer, qui représente une danseuse de samba penchée en avant, vue de dos (ou de fesses).

L'un des points les plus importants dans la création d'un défilé d'une école, est l'enredo qui va amener au samba-enredo.
L'enredo est tout simplement le thème, l'histoire, choisie par l'école pour son défilé. C'est ce qui va se raconter durant 1 heure et 20 minutes. Le samba-enredo, est la synthèse de cet enredo. Il sera mis en musique, devra comporter un début, un milieu et une fin, avec des paroles faciles à comprendre et à retenir, une certaine cohésion, et toujours garder le thème général choisi par l'école.

Les écoles commencent à défiler en présantant la Comissão da frente (Commission de front), un groupe qui ouvre la cérémonie. Ils doivent présenter l'enredo en choréographie.
Ils sont suivit des autres participants de l'école : les abre-alas (qui "ouvrent" la voie aux chars thématiques), les chars décorés ou dansent des dizaines de participants,les Mestre-Sala et Porta-Bandeira (les "représentants" de l'école, qui défilent avec les couleurs et le drapeau de l'école, ils peuvent être au nombre de un à 4 couples répartis dans tout le défilé), la Rainha de bateria (une jeune femme, pipole ou non, qui danse la samba pour représenter l'école), la section des baianaises (femmes d'un âge... certain, vêtues de l'habit traditionnel de Bahia), la section de la Velha Guarda (les "anciens" de l'école dont le costume est sobre : un tailleur pour les femmes, un costume 3 pièces pour les hommes), le Mestre de bateria (le chef d'orchestre), le puxador (chanteur principal du samba-enredo, aidé d'un groupe de choristes) et bien entendu, la fameuse bateria de l'école qui met en mouvement les quelques 3000 participants de son défilé.

Rêglementation des défilés :

les écoles ont entre 65 et 82 minutes (à Rio uniquement) pour défiler. Si elles finissent avant ou après ce laps de temps, des points leur sont retirés ;

• les costumes et les chars doivent avoir un rapport avec le samba-enredo ;

 • il doit y avoir au minimum 5 chars allégoriques et 8 au maximum, toujours séparés par des groupes de danseurs présentant le prochain char ;

le premier groupe doit obligatoirement être la Commission de front (avec entre 10 et 15 participants). Après, l'ordre peut être changé par les écoles, à partir du moment ou tous les groupes sont présents ;

• les écoles doivent défiler avec au minimum 200 ritmistes et 100 baianaises ;

• la section des baianaises sera exclusivement féminine. Seuls les Directeurs pouront être acceptés, à partir du moment ou ils portent un costume différent ;

• le nombre total de participants d'une école devra être compris entre 2500 et 4000 lors du défilé.

Et on peut continuer comme ça, car la liste des choses à respecter ou à ne pas faire est encore bien longue.

Les écoles défilent jusqu'à arriver aux membres du jury (qui sont au nombre de 50, soit 5 jury par section, et ce tout au long des festivités, et non pas par nuitée). A cet endroit, le défilé s'arrête quelques minutes, pour laisser aux membres du jury apprécier et noter les carnavalescos. Chaque jury se doit de noter une section par défilé d'école :

1. la bateria ;

2. le samba-enredo ;

3. l'harmonie musicale générale (si les participants chantent réellement, s'ils suivent le tempo du samba-enredo, etc...) ;

4. l'évolution des groupes au sein de la même école (la vitesse à laquelle ils marchent, s'ils dansent ou non, la distance entre eux...) ;

5. l'enredo ;

6. les groupes (d'un point de vue global, comment se comporte le défilé de l'école) ;

7. les allégories et les ornementations de celles-ci ;

8. les costumes ;

9. la Commission de front ;

10. le premier couple Porta-Bandeira et Mestre-Sala.

Le système de points va de 8,0 à 10 maximum. À la fin du Carnaval (mercredi des Cendres (Carême)), chaque école recevra sa note finale et c'est cette notation qui indiquera quelle école est la gagnante, laquelle doit passer en Groupe A, laquelle montera dans le Groupe Spécial, etc.
Comme cette partie de "groupes d'écoles" est un peu complexe, j'écrirai un autre billet à ce sujet.

Le Carnaval marque sa fin lors du "défilé des Championnes", le premier samedi du Carême, où les écoles faisant partie de la nouvelle liste du Groupe Spécial défilent à nouveau sur la Sapucaí.
L'année suivant, ce Groupe sera le premier à défiler, se répartisant sur 2 jours.

Pour finir, il faut savoir que la période du Carnaval, quoique très festive, est parfois très attendue pour sa fin. Car la ville ne fonctionne qu'a moitié, les jours feriés s'enchaînent, les vacances s'eternisent, et beaucoup de brésiliens appellent cette période "le second Nouvel An" à cause de ce ralenti.
Les dates du Carnaval sont connues un an avant (après les défilés), et se situent toujours en février ou mars.

Et voir les écoles défiler au Sambodrôme, c'est juste... uniquement merveilleux (obrigada tio Jão).

 P1040747_1

 140210_14_1

(Sources : Wikipédia Br, LIESA)